10 conseils pour s’améliorer en vidéo

Découvre des pistes pour faire des vidéos de meilleures qualité.

On me pose souvent des questions techniques au sujet de la vidéo. « Mais pourquoi cette satanée vidéo est-elle désyncro. ? Pardon je reprends. « Mais pourquoi le son et l’image ne vont pas ensemble ? C’est pourtant pas comme ça je l’ai monté ! Et pourquoi j’ai une qualité toute pourrie ! Pfff, ça me soule ! »

Bon allez faire un petit tour… vous asseoir dans l’herbe, profiter de ce beau rayon de soleil qui ne fait que passer…

Ça y’est, vous êtes calmés ?! Bon alors on peut commencer. Voilà 10 pistes à suivre ou à grimper. De quoi résoudre vos petits soucis. Vous me suivez ?

Piste n°1 : X images / seconde

Une vidéo se compose de plusieurs images. Plus exactement :

  • 25 images par seconde selon la norme européenne
  • 30 images par seconde aux Etats-Unis
  • 24 images par seconde au cinéma

On rencontre cette notion d’images/seconde partout. Partout, je vous dis ! Sur les réglages de votre caméra, ceux de votre logiciel de montage et puis sur les pages de conseils pour un bon export sur les plateformes vidéos.

Dans l’idée ( il y a des exceptions, mais restons simple ), on conserve le même nombre d’images au tournage, au montage et à l’export.

Si votre son et votre image sont désynchronisés après export, commencez par chercher de ce côté là.

Piste n°2 : Le trépied

Tes images ne sont pas très stables ? Tu as la tremblote ? Le trépied est ton ami !

Plus sérieusement, des images qui tremblent en permanence ne sont pas agréables à regarder. Aidez vous d’un trépied. Surtout sur les gros plans.

Le trépied est un accessoire peu coûteux et bien utile – voir indispensable. Il permet également d’ajuster la hauteur de la caméra avec une simplicité folle !

Piste n°3 : La mise au point

Ça parait simple, ça parait bête et pourtant ! Je ne cesse de voir des vidéos où la personne qui parle est flou ou pas tout à fait nette. Et ce n’est pas très agréable. C’est vous, votre joli minois qu’on veut voir, pas ce magnifique pot de fleur vide, là-bas derrière ! Et puis, vous voyez lorsque la caméra n’a de cesse de passer de flou à nette ? Pas beau ça non plus !

Si vous réalisez une vidéo face caméra voici une façon simple de solutionner ces problèmes : enlever la mise au point automatique. Réglez avec précision votre mise au point à l’endroit où vous serez installé. Filmez et vérifier que vous êtes bien nette.
Ou bien trouvez un/une acolyte pour vous aider.

Vous pouvez garder la mise au point automatique mais veillez à ce que le sujet principal soit net et qu’il le reste. Une lumière suffisante aidera la caméra à conserver la netteté malgré les mouvements.

Piste n°4 : La lumière

Pour faire simple : un max de lumière mes chéries, un max ! Et celui qui en fournit le plus c’est l’ami soleil ! Rapprochez-vous donc des sources de lumière naturelle : fenêtre, baies vitrées… Si ce n’est pas assez, allumez toutes les lumières.

Et si la lumière n’est toujours pas suffisante vous pouvez acheter différents types de lumières selon l’utilisation que vous en aurez. Voici deux solutions parmi les moins coûteuses :

En extérieur, cet accessoire peut faire des miracles :

Filmer avec une bonne quantité de lumière vous facilitera la vie et celle de votre caméra. Fini les images avec du grain tout plein.

J’insiste sur la lumière car cela influe beaucoup sur la qualité de votre vidéo.

Piste n°5 : Le regard caméra

Pensez aux spectateurs. La caméra, c’est lui. Lorsque vous regardez la caméra, vous vous adressez directement à lui. Jusque là pas de souci.

Mais, dans le cas d’une vidéo type tuto, lorsque votre regard commence à se diriger sur les côtés, sur l’écran de contrôle par exemple; ou plus haut, sur la personne qui est derrière la caméra, et bien on ne comprend pas ce que vous regardez. On est déstabilisés. Attention donc à votre regard.

Pour une interview, ce sera différent. On sait que la personne est interviewé par quelqu’un. Et même si elle n’apparait pas à l’écran, on comprend qui la personne regarde.

10 conseils pour s'améliorer en vidéo

Piste n°6 : Le décor

Abat les murs blancs ! Évitez de vous mettre simplement devant un mur blanc pour vous filmer. C’est ennuyeux et plat.

D’ailleurs éloignez vous des murs. On aime le relief, la texture, la profondeur, la couleur, du décor quoi !

Et puis si ce décor résonne avec votre marque, votre sujet, votre univers, c’est encore mieux.

Piste n°7 : Le son

Très important ! Attention au son. Ceci n’est pas un détail. On continuera plus facilement à regarder une vidéo avec une image médiocre qu’un son médiocre. C’est hyper désagréable.

Testez le micro de votre appareil. Écoutez ce que cela donne. Malheureusement, les micros intégrés sont rarement de bonne qualité. Il est souvent préférable d’utiliser un micro externe.

Une règle à retenir pour enregistrer une voix : il faut placer le micro au plus près de la bouche.

Un micro installé au-dessus de la caméra alors que celle-ci est située à deux mètres de la personne qui parle, n’enregistrera pas un son de bonne qualité.

Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de tester un micro-cravate de qualité suffisante à bas prix. C’est pourquoi je ne préfère pas en conseiller. Mais il existe surement des solutions qui pourrait vous convenir. Je vous laisse vous tourner vers l’ami google !

Voici deux solutions à prix abordable :

Certains de ces micros sont externes et impliquent une re-synchronisation du son et de l’image au montage.

Pour le faire plus aisément, enregistrer un « clap » au tournage. C’est à dire taper une fois dans vos mains de manière bruyante au début de l’enregistrement. Ce son caractéristique sera facile à repérer au montage ( grâce à la forme de l’onde audio ) et à synchroniser.

Si vous travaillez avec le logiciel “Final Cut” pas de souci, il y a une option automatique intégré au logiciel.

Dans les deux cas, vous pouvez regarder des tutos sur youtube pour plus de détails.

Un dernier point. Je tombe souvent sur des conférences skype où le son de la personne qui interview et celui de la personne interviewée ne sont pas au même niveau. Pensez à rééquilibrer vos niveaux au montage. C’est simple et tellement plus agréable !

Piste n°8 : La musique

La musique est un excellent moyen de dynamiser une vidéo, de créer une ambiance, de faire passer des émotions… Mais attention on ne met pas n’importe quelle musique sans autorisation. Le plus simple est encore d’utiliser des musiques libres de droit. Parce que oui YouTube et Vimeo peuvent bloquer vos vidéos pour cette raison.

Où trouvez des musiques libres de droit me direz-vous ?

Lors de votre montage assurez-vous que la musique ne prenne pas le pas sur le discours. Je vois beaucoup de vidéos où la musique est trop forte, ce qui est perturbant. Dans la même idée, attention aux musique avec chant lorsqu’elles sont associées avec une personne qui parle.

Piste n°9 : Ne faites pas trop long

Synthétisez. N’ennuyez pas le spectateur. Expliquez ce qui vous a amené là oui, c’est intéressant. C’est une histoire. On aime les histoires ! Disserter pendant 3/4 d’heure sur le dernier bouton de votre super collection… ben on aime beaucoup moins !

Piste n°10 : Du rythme

Il est important de trouver le bon rythme pour votre vidéo. Pour ne pas trop disgresser préparez vous, répétez… ou montez beaucoup ! C’est aussi un moyen d’apporter du dynamisme à votre vidéo.

Enfin, éclatez-vous ! Laissez transpirer votre style my friend ! Rien de mieux pour nous faire passer un bon moment.

+ loin, + haut !

Si tu souhaites aller plus loin et t’améliorer rapidement et concrètement je propose des accompagnements. Je t’en dis plus ici

Photo by Stacey Rozells on Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.