Comment susciter l’intérêt avec une vidéo (et le garder) ?

Comment créer une vidéo que l'on aura envie de regarder jusqu'au bout ?

Au début …

… il s’agit de soigner son attaque.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Et bien, comme un bon livre, un bon film, un bon pitch, il est impératif de soigner le début.

Comment on fait ça ?

  • On fait un générique court. 10 secondes max. Plus vite on rentre dans le vif du sujet, mieux c’est.
  • On commence par une phrase d’accroche. Un truc intéressant ou alors une question. On peut d’ailleurs la placer avant même le générique.
  • On soigne les premières images, les premiers sons, la première musique pour inviter le spectateur à entrer dans notre univers.
  • On fait en sorte que le spectateur comprenne dès les premières secondes de quoi parle la vidéo.

Toutes ces techniques ne sont pas forcément à utiliser en même temps. On choisit ce qui est le plus opportun. On fait sa sauce.

Voici un exemple de mon cru :

Il était une fois …

Le truc à retenir c’est que tu dois nous raconter une histoire.

L’histoire, c’est un cheval de Troyes. Elle nous permet d’attirer et de maintenir l’attention du spectateur pendant qu’en coulisse on livre bien plus. Rien de mal à ça ( quand c’est utiliser à bon escient hein, j’te parle parle pas de propagande ! ).

Nous, humains, toi, moi, on aime les histoires, on en raffole.

Si tu filmes une sortie à la plage, n’hésite pas à montrer le trajet, puis ce qu’il se passe sur la plage. Un sound system par exemple ! Oui, ben moi je suis habituée aux plages de Guadeloupe hein ! Et de finir par un plan qui signifie que c’est la fin : un coucher de soleil ( cliché mais tellement beau ! ).

 

Quelle doit être la durée d’une vidéo ?

Voilà une question qui m’a été posée récemment. Elle rentre tout à fait dans le sujet du jour. Et bien ma réponse est simple : fais court !

Le spectateur, ce cher humanoïde !, pense à sa petite pomme ! Et il n’a pas forcément envie de passer beaucoup de temps devant la vidéo d’un inconnu. Toi aussi, pas vrai ?

Je suis une grande consommatrice de vidéos car le visuel me parle énormément et pourtant,  j’ai beaucoup de mal à regarder des vidéos qui dépassent les 20 minutes (hors fiction) à moins qu’elles soient vraiment passionnantes. Et là je vais être tout à fait honnête, il faut un peu de d’expérience pour en arriver là.

Du coup, tu as tout intérêt à faire court.

Comment on fait ça ?

  • On prépare (un peu) sa vidéo avant le tournage. Tu n’es pas obligée de tout décider à l’avance mais avoir une bonne idée de ce qu’on verra et entendra à l’écran est très aidant. Comme pour un article, tu crées un plan sur papier de ta vidéo.
  • On élague. À fond ! On supprime toutes les redondances. Redondance de paroles ou d’images. On écourte les plans qui trainent en longueur.
  • On garde uniquement les idées les plus fortes. Pour une interview par exemple, tu peux avoir l’envie de tout mettre. Je te conseille de mettre uniquement les idées les plus fortes, celles qui provoquent le plus d’émotions. Ta vidéo n’en sera que meilleure.

 

Surpriiiiise !

Il y a aussi la question du rythme. Si le rythme est trop linéaire, trop prévisible par le spectateur, il peut s’ennuyer sévère. Surprends-le !

Comment on fait ça ?

Il y a un million de manière de faire ça. Je te fais une petite liste non exhaustive :

  • On ajoute une musique par moment. On la coupe par d’autres.
  • On passe d’une séquence rapide à une séquence lente.
  • On montre quelque chose de surprenant à l’image.
  • On ajoute des titrages.
  • On ajoute des plans d’illustrations par dessus une interview.
  • On commence par la fin pour ensuite montrer le début de la scène. #commentonestarrivélà

 

Du beau

Pour être honnête, ce n’est pas obligatoire que ta vidéo soit véritablement belle, qu’elle ait une esthétique poussée. Mais si tu traines par ici, je me doute que tu as quand même bien envie qu’elle soit jolie !

Par contre c’est plutôt nécessaire de ne pas trop donner le tournis à ton spectateur en lui offrant des plans stables. C’est un des écueils de beaucoup de vidéos sur la toile.

L’un des meilleurs moyens de faire des plans stables est évident le trépied. C’est un outil indispensable. Mais genre VRAIMENT !

( Dis moi en commentaire si tu souhaites que je fasse un article sur comment avoir des plans stables ).

 

Sous la surface

Puis il y a le fond avec sa dimension passion, plaisir, alignement.

Pourquoi fais-tu cette vidéo ? La réponse n’a pas besoin d’être profonde. Ça peut être juste j’essaie et c’est ok.

Simplement ça ne sert pas à grand chose de faire des vidéos juste parce que l’algo. de facebook les aime. Toi, tu aimes faire des vidéos ? Tu prends plaisir à le faire ? Tu aimes le sujet que tu abordes dans cette vidéo ?

Est-ce que tu sens ces moments où la personne que tu interviews est passionnée par ce qu’elle raconte ?

 

Toi aussi tu es une spectatrice

L’idée c’est de regarder ta vidéo en te mettant dans la peau de quelqu’un qui ne l’a jamais vu. Pour ça il te faut la regarder avec un oeil nouveau.

Un seul moyen d’y parvenir : laisser reposer.

Une fois ta vidéo montée, tu l’oublies pendant quelques heures, voire quelques jours. Quand tu vas la regarder à nouveau, tu auras plus de recul et sera plus apte à voir ses défauts.

Et oui ! Tout cela demande un peu de patience !

 

On met en route le moteur ?

Ce que je te propose pour débuter, c’est de faire le plan sur papier de ta prochaine vidéo en répondant à ces questions :

  • De quoi a-tu envie de parler ?
  • Qu’est-ce qu’il est indispensable d’y mettre ?
  • Dans quel ordre ?
  • Par quoi je commence qui sera accrocheur ?
  • Sur quelle note j’ai envie de finir ?

Encore une fois pas besoin d’être hyper précise. Lance-toi !

Pour aller plus loin, je propose de t’accompagner. La prochaine session ouvre bientôt ! Pour être tenue au courant, inscris-toi à la newsletter.

Comment créer des vidéos que l'on aura envie de regarder jusqu'au bout ?

Articles populaires

One Reply to “Comment susciter l’intérêt avec une vidéo (et le garder) ?”

  1. […] pour commencer. Je le répète souvent mais c’est plus que nécessaire. Surtout sur internet où l’attention est difficile à retenir. Il n’y a que des avantages à faire court […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.